Au delà du 5eme sens
Bonjour. Si tu as envie de nous rejoindre, n'oublie pas que tu as 72 heures pour lire les règles du forum, les signer impérativement et ensuite te présenter. Pour ta présentation, il te suffit de cliquer ici : http://www.audeladu5emesens.com/f4-presentation-des-nouveaux

Ton inscription te permet de voir l'ensemble..
Nous sommes ravis de ta visite ! À tout de suite !!!


Forum spirituel : Venez ici pour lire, échanger, parler de l'éveil et l au-delà...
 
Pour voir l'ensemble du forum veuillez créer un compte... ensuite en tant que nouveau membre merci de SIGNER la charte et de vous PRESENTER dans les 72 h ! Merci beaucoup ! Bonne visite !

Partagez | 
 

 La science comprend mieux le "déjà vu", la sensation d’avoir déjà vu cet instant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PierreDeLune
Âme modérateur
Âme modérateur
avatar

Messages : 4547
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 44
Localisation : FRANCE pas loin du PARADIS

MessageSujet: La science comprend mieux le "déjà vu", la sensation d’avoir déjà vu cet instant   Jeu 10 Sep - 14:00

La science comprend mieux le "déjà vu", la sensation d’avoir déjà vu cet instant




A la limite du paranormal, le « déjà vu » est un mystère pour la communauté scientifique. Une conférence sur le phénomène a permis de faire le point sur les dernières avancées.



Dans le film « Un jour sans fin », le journaliste Phil Connors revit le « jour de la marmotte » encore et encore… Crédit DR


Le sentiment de « déjà vu » a longtemps été un mystère pour la science. Cette étrange impression d’avoir déjà rencontré une situation frôle le paranormal pour celui qui la ressent, et donne parfois le sentiment d’avoir des pensées prémonitoires. Or, le « déjà vu » peut toucher n’importe qui, de l’individu sain au plus grand psychopathe, en passant par le patient épileptique. Cependant, certaines populations y sont davantage sujettes que d’autres. Les jeunes adultes par exemple y sont particulièrement enclins, contrairement aux personnes de plus de 40 ans, qui rencontrent bien plus rarement ce sentiment.

Les chercheurs s’intéressent depuis longtemps au phénomène. En 1970, un psychologue cognitiviste a fait un grand pas dans la compréhension du « déjà vu » grâce à une distinction conceptuelle particulièrement utile. Le chercheur Endel Tulving a en effet postulé l’existence de deux types de mémoires distinctes : la « mémoire sémantique » et la « mémoire épisodique ». La première est le souvenir du sens des choses, des définitions et autres notions figées. Par exemple, le souvenir que Rome est la capitale de l’Italie appartient à la mémoire sémantique.

La mémoire épisodique est bien plus concrète et possède un goût de réalité. Le souvenir d’un voyage à Rome, avec son lot de sensations, appartient à ce type de mémoire. Dans le cas de la mémoire épisodique, il ne s’agit pas simplement de se souvenir de froides informations : il s’agit réellement de « revivre une situation mentalement », a expliqué le psychologue, ajoutant « c’est une sorte de voyage dans le temps mental, une façon de revivre quelque chose qui s’est déjà passé. De fait, certaines activité cérébrales se reproduisent à l’identique lors du « souvenir », comme si le cerveau revivait réellement l’expérience en question.

Le « déjà vu » serait donc lié à un dysfonctionnement de cette mémoire particulière, qui donne l’impression de vivre la situation en temps réel. Une zone du lobe temporal appelée hippocampe tient un rôle particulièrement important dans ces activités de « remémorisation ».





Une hypothèse postule un télescopage entre les zones cérébrales responsables respectivement du « sentiment de familiarité » et du « souvenir ». En temps normal, la zone responsable de la familiarité reconnaît dans un premier temps une situation comme familière. Puis l’hippocampe prend le relais pour expliquer cette familiarité, en ramenant à la surface le souvenir de ce qui s’est passé auparavant. Lors du « déjà vu », ces deux étapes et la situation apparaitrait comme familière tout en paraissant nouvelle.

Selon une autre hypothèse, des images visuelles pourraient être reconnues comme « familières » parce qu’elles arrivent au cerveau de façon décalée, par exemple lorsque l’image venant d’un œil arrive quelques milli-secondes avant celle de l’autre œil, donnant l’impression que l’image a déjà été vue.

Ce sont les deux première hypothèses évoquées dans cette vidéo.





Un symposium sur le sujet était justement réuni en mai dernier à Marseille. Intitulée « Déjà vu, déjà vecu and other mnesic experiential phenomena » (autre phénomènes mnésiques expérimentaux), la conférence a débouché sur certaines avancées notables.

Alors que les regards se tournaient jusqu’ici en priorité vers l’hippocampe, certains scientifiques ont remarqué le rôle crucial d’une autre zone.

« En 2004 et 2005, notre équipe a montré que la stimulation des cortex rhinaux induit un déjà-vu dans près de 15 % des cas, alors que la stimulation de l’hippocampe ou de l’amygdale ne le provoque que dans environ 5 % des cas, a expliqué au Monde le professeur Patrick Chauvel (Inserm, université d’Aix-Marseille). Nous en avions conclu que le déjà-vu était associé à une dysfonction des cortex rhinaux, structures spécifiquement impliquées dans le processus de familiarité, qui permet de savoir qu’on a vu précédemment un visage, une image… Nos plus récents résultats, publiés par le professeur Fabrice Bartolomei, en mars, dans Clinical Neurophysiology, montrent que cette hypothèse, simpliste, était incomplète. »

Le « déjà-vu » proviendrait en réalité d’une « interaction particulière entre ces deux zones : l’hippocampe et les cortex rhinaux », résume Emmanuel Barbeau.  Plus précisément, l’hippocampe entrerait dans une activité de remémorisation trop tôt, avant même d’avoir déjà stocké un contenu à se remémorer. L’hippocampe serait totalement focalisé sur le « faux » souvenir en train d’être remémoré, et serait incapable de traiter la situation en cours. En temps normal, le « présent » est en effet encodé dans notre cerveau pour y être stocké dans la mémoire. Mais l’hippocampe ne peut faire les deux choses à la fois. « Le déjà-vu serait donc un phénomène de recollection sans contenu », note M. Barbeau.

Une autre hypothèse implique les cortex rhinaux. Car des expériences chez le signe ont montré que cette zone était liée à l’impression de « nouveauté ». Lorsqu’elle cesse de fonctionner, les événements sont « vidés » de leur nouveauté et semblent donc être un perpétuel recommencement.

Source : http://www.atlantico.fr/

Sandra Véringa


Source : http://www.espritsciencemetaphysiques.com/la-science-comprend-mieux-le-deja-vu-la-sensation-davoir-deja-vu-cet-instant.html
Revenir en haut Aller en bas
Magnence
Âme timide
Âme timide
avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 04/09/2015
Age : 51
Localisation : IDF

MessageSujet: Re: La science comprend mieux le "déjà vu", la sensation d’avoir déjà vu cet instant   Jeu 10 Sep - 14:35

Interessant Pierre de Lune ; merci sunny

Ceci étant, perso, je n'accorde aucun crédit aux scientifiques pour ce qui concerne ces domaines du non-physique au sens large..
Ils sont bien sur brillants, mais pour la plupart tellement formatés et tellement attachés à leurs référentiels que leur avis et études dans ce domaine n'a aucun interêt à mon sens.
Ils utilisent de vieux "outils materiel" completement dépassés pour explorer l'immateriel ; veulent des preuves à ce qui ne pourra jamais en avoir (dans le cadre de leurs outils actuels).
Au mieux, ce qu'ils ne comprennent pas n'existe pas ; au pire c'est un dysfonctionnement !

Quand ces "chercheurs" partent du postula irrévocable que la conscience réside dans le cerveau et s'y limite.. et font preuve d'autant d'ouverture d'esprit qu'une huitre un 31 décembre au soir.... 🇳🇴, je dis qu'on est pas arrivé avec ces gars là ! :P :) :P
Revenir en haut Aller en bas
PierreDeLune
Âme modérateur
Âme modérateur
avatar

Messages : 4547
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 44
Localisation : FRANCE pas loin du PARADIS

MessageSujet: Re: La science comprend mieux le "déjà vu", la sensation d’avoir déjà vu cet instant   Ven 11 Sep - 5:41

Merci Magnence  flower

"Ah ça y est on a trouvé ! Ben... vous avez un problème !"

C'est aussi un peu ce que je voulais démontrer en publiant ce post, c'est que finalement, ils essayent toujours de trouver une explication à ce qu'ils ne comprennent pas. Et comme de toute façon pour Nous pauvre commun des mortels, nous ne sommes pas des scientifiques, nous nous laissons berner... Enfin pour la plupart
Revenir en haut Aller en bas
Magnence
Âme timide
Âme timide
avatar

Messages : 343
Date d'inscription : 04/09/2015
Age : 51
Localisation : IDF

MessageSujet: Re: La science comprend mieux le "déjà vu", la sensation d’avoir déjà vu cet instant   Ven 11 Sep - 16:49

Tout à fait Pierre de Lune  :bounce:

D'ailleurs, je suis finalement peut-être un peu radicale... Il est bien possible que ça commence à changer !  sunny  et ça serait bien car ça permettrait une prise de conscience du plus grand nombre.........................................

** Huffington Post **

"Les mondes parallèles existent, affirment des chercheurs australiens et américains"

SCIENCE - Les mondes parallèles n'existent pas seulement dans la science-fiction. Selon une étude menée par des chercheurs australiens et américains publiée le 23 octobre dernier dans le Physical Review X, d'autres mondes parallèles au nôtre existent. Cette théorie permettrait d'expliquer bon nombre de phénomènes mystérieux.

Les scientifiques assurent que ces autres mondes exercent en fait une force sur notre propre univers qui provoquerait des phénomènes a priori inexplicables, comme certains mouvements de particules au niveau microscopique. Selon cette théorie, notre univers ne serait donc qu'une gigantesque série de mondes, certains semblables au nôtre, d'autres très différents. Tous ces mondes existeraient simultanément et s'influenceraient les uns les autres par une force de répulsion.

Pourquoi une telle théorie? La mécanique quantique est une branche de la physique qui tente d'expliquer et de décrire les phénomènes fondamentaux comme le mouvement des particules par exemple. Elle a entre autres permis d'expliquer la structure de l'atome et forme le socle de la physique moderne. Elle est particulièrement difficile à comprendre et peu instinctive, car elle défie les lois physiques que l'on connaît depuis Newton (de cause à effet).

Comme le rappelle le blog spécialisé, "Chroniques de l'espace temps", imaginer qu'il existe des mondes parallèles n'est pas une théorie nouvelle. Dès 1957, " Hugh Everett expliquait que l'univers comportait tous les états définis par la mécanique quantique, et que c'était l'observateur qui n'en percevait qu'une possibilité. Pour simplifier, le fait d'interagir avec la réalité lui faisait "choisir" une voie, sans que les autres ne cessent d'exister simultanément." Ou encore, notre univers n'est qu'une infime possibilité parmi d'autres, infinies.

L'équipe australienne et américaine qui a publié ses travaux en octobre dernier est en fait allée plus loin en affirmant que ces mondes parallèles interagissaient et ne se contentaient pas d'exister indépendamment les uns des autres. ===>

http://www.huffingtonpost.fr/2014/11/05/mondes-paralleles-mecanique-quantique-chercheurs_n_6100662.html
Revenir en haut Aller en bas
PierreDeLune
Âme modérateur
Âme modérateur
avatar

Messages : 4547
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 44
Localisation : FRANCE pas loin du PARADIS

MessageSujet: Re: La science comprend mieux le "déjà vu", la sensation d’avoir déjà vu cet instant   Sam 12 Sep - 6:09

Je ne trouve pas que tu sois particulièrement radical ! Bon peut être parce que je suis de ton avis... ?! lol!  

J'avais déjà lu quelque chose sur les Mondes Parallèles. Pour Moi c'est tellement cohérent que je ne comprend même pas que l'on puisse en douter.

Remarques, il y a bien des Personnes qui croient que nous somme seuls habitants de l'Univers...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La science comprend mieux le "déjà vu", la sensation d’avoir déjà vu cet instant   

Revenir en haut Aller en bas
 
La science comprend mieux le "déjà vu", la sensation d’avoir déjà vu cet instant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui peut nous comprendre mieux que Dieu, Notre Père ?
» Le cerveau ne comprend pas la négation dans une phrase
» qui mieux en "éco" EST ou CPGE
» Suggestion pour mieux voir.
» En mangeant lentement, on digère mieux et on garde un ventre plat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au delà du 5eme sens :: SANTE BIEN ETRE :: Infos santé-
Sauter vers: