Au delà du 5eme sens
Bonjour. Si tu as envie de nous rejoindre, n'oublie pas que tu as 72 heures pour lire les règles du forum, les signer impérativement et ensuite te présenter. Pour ta présentation, il te suffit de cliquer ici : http://www.audeladu5emesens.com/f4-presentation-des-nouveaux

Ton inscription te permet de voir l'ensemble..
Nous sommes ravis de ta visite ! À tout de suite !!!

Au delà du 5eme sens

Forum spirituel : Venez ici pour lire, échanger, parler de l'éveil et l au-delà...
 
Bonjour, pour voir l'ensemble du forum veuillez créer un compte... ensuite en tant que nouveau membre merci de signer la charte et de vous présenter dans les 72 h ! Merci beaucoup ! Bonne visite !

Partagez | 
 

 Le « Muscle de l’âme » pourrait être la source de votre anxiété et de votre peur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PierreDeLune
Âme modérateur
Âme modérateur
avatar

Messages : 4547
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 43
Localisation : FRANCE pas loin du PARADIS

MessageSujet: Le « Muscle de l’âme » pourrait être la source de votre anxiété et de votre peur    Dim 29 Mai - 6:42

Le « Muscle de l’âme » pourrait être la source de votre anxiété et de votre peur






On vous a certainement dit que votre dépression, votre peur et votre anxiété étaient dans votre tête. En fait, c’est peut-être dans vos fesses. C’est à cause du muscle psoas major, parfois appelé le « muscle de l’âme. » Ce muscle est responsable de la stabilisation du corps. Il est situé près de l’os de la hanche et affecte la mobilité, l’équilibre, les mouvements des articulations, la flexibilité, et bien plus encore. Il a pour rôle d’aider le corps à rester droit et en mouvement.


Une étude indique que ce muscle pourrait également être lié à votre bien-être général.


« Le psoas incarne littéralement notre profonde envie de survie, et plus profondément, notre désir élémentaire de nous épanouir» , explique Liz Koch, auteur de « The Psoas Book ». Cela étant dit, il est facile de croire que le psoas fait bien plus.


Le psoas est également relié à la membrane, où la respiration est modulée. C’est également là que la plupart des sentiments physiques de l’anxiété se manifestent. Koch pense qu’il y a un lien direct entre le psoas et la moelle épinière, ce qui conduit à la partie la plus ancienne de notre cerveau – le cerveau reptilien.


Le cerveau reptilien concerne davantage le combat ou la fuite, pas la pensée. « Bien avant la parole ou la capacité d’organisation du cortex développé, le cerveau reptilien, connu pour son instinct de survie,a maintenu le fonctionnement de notre base essentielle», dit Koach.


Ainsi, lorsque le psoas est tendu, votre cerveau reptilien peut également être tendu, vous laissant avec un sentiment général de malheur. Voici une vidéo qui explique comment bien l’étirer:







Muscle de l’âme


Peu de personnes connaissent ce muscle mais c’est celui qui donne souvent des douleurs lombaires et force petit à petit par manque d’étirements à se voûter et à marcher comme une personne âgée.


Pour garder un dos droit et éviter les douleurs dans les hanches et dans le dos, voici 5 petites vidéos très intéressantes.

















Le psoas est un muscle qui part de la hanche, traverse l’abdomen et s’attache profondément sur les cinq vertèbres lombaires. Ce muscle a une prédisposition particulière à devenir tendu puisque son fascia est en continuité avec celui du rein et également en continuité avec le diaphragme.


Comme l’extension de la hanche devient limitée, la lubrification de la partie arrière de la hanche ne se fait plus  et les phénomènes de dégénérescence s’installent.


L’usure qui s’ensuit devient parfois tellement importante que les orthopédistes doivent procéder à une intervention chirurgicale, la prothèse totale de hanche.


Le psoas réagit énormément au stress émotionnel et particulièrement, aux peurs. Les peurs constituent l’émotion négative prédominante à l’heure actuelle sur la planète. De plus, étant donné les postures assises fréquentes dans les divers postes de travail, le psoas ne bénéficiant pas d’étirements sur une base régulière, accumule ce stress et devient rapidement tendu, voire rétracté.




Le « muscle de l’âme» est l’endroit où se loge la peur et l’anxiété



Muscle de l’âme


C’est le muscle  le plus important car il est crucial pour stabiliser le corps. Il a de nombreuses répercussions sur la mobilité, l’équilibre et la flexibilité. En plus de sa fonction à garder le corps droit et en mouvement, ce muscle est si grand que lorsqu’il est complètement étiré et détendu, la tension libérée améliore la connexion à l’instant présent. Il est essentiel à notre bien-être psychologique et à la santé physique.


C’est le seul muscle qui relie les jambes à la colonne vertébrale. Il commence à partir de la vertèbre dorsale (thoracique) T12 en passant par les cinq vertèbres lombaires avant d’arriver au fémur. Il affecte la mobilité, l’équilibre structurel, la fonction articulaire, la flexibilité, et bien plus encore.


Le psoas a tendance à être tendu à cause d’un style de vie très sédentaire ou des étirements insuffisants.



Le muscle diaphragme


Le diaphragme et le psoas se fixent sur le devant des vertèbres lombaires.


C’est pourquoi leur crispation peut être à l’origine de tensions lombaires.


Nous apprendrons à étirer spécifiquement la partie du diaphragme fixée sur le devant des vertèbres lombaires.


C’est souvent la zone la plus tendue du diaphragme.


Que cela fait du bien de pouvoir agir, de pouvoir enfin se détendre dans cette zone si profonde et si souvent siège d’un nœud très ancien !


Les insertions des muscles diaphragme et psoas sont intriquées. C’est pourquoi ils peuvent former une chaîne de tension : la crispation du diaphragme tend le psoas et réciproquement.


En stage, on peut tester la relation qui existe entre son diaphragme et chacun de ses psoas. Si besoin, on pratique un étirement conjoint de ces muscles. C’est souvent la meilleure façon de les détendre.




Source des dessins



La chaîne de tension psoas – diaphragme




Problèmes liés au stress chronique


Piégé dans un état constant de  «fuite ou combat »  le psoas est déjà stressé au moment de la naissance. Comme le note Koch, « cette situation est aggravée par beaucoup de choses dans notre mode de vie moderne, de sièges d’auto aux vêtements serrés, des chaises et des chaussures qui faussent notre posture, limitent nos mouvements naturels et contractent davantage notre psoas. » Ce stress chronique peut entraîner de nombreux problèmes et des douleurs au niveau du dos, des hanches, des genoux et crée également des problèmes digestifs et respiratoires.



La peur et le psoas


En rétablissant l’équilibre de votre psoas, vous êtes susceptible de libérer cette tension accumulée, qui peut avoir un effet profond sur la libération de la crainte non fondée sur la vie, et donc d’améliorer votre bien-être à la fois physique et mental. Vous aurez un plus grand sentiment de paix intérieure, avec moins de douleurs musculaires et d’entorses.



La connexion au corps énergétique


Étirer votre psoas vous permet d’équilibrer votre énergie pranique et de vous sentir plus présent dans le moment. La stabilité structurelle adéquate attribuée à un psoas en bonne santé permet au prana de circuler, sans entrave, dans tout le corps, ce qui permet une bonne répartition de l’énergie vitale. Lorsque le corps peut bien se soutenir, les mouvements sont moins restreints et cela nécessite moins d’efforts, ce qui permet d’avoir plus d’énergie.


Notre compréhension du psoas n’est en aucun cas de nouvelles connaissances. En fait, elle remonte à la sagesse antique qui a été soit perdue ou oubliée au fil du temps. Le Yoga nous montre explicitement que les gourous anciens ont compris l’importance d’étirer le psoas. Les postures de yoga se concentrent sur le relâchement du psoas pour équilibrer l’ensemble du corps.


Le yoga est aussi un excellent moyen de mesurer l’état de santé actuel du psoas. Il y a beaucoup de postures, telles que l’arbre (Vrksasana), qui ne peuvent être correctement exécutées si le psoas est contracté.


Sources:
https://bodydivineyoga.wordpress.com/2011/03/23/the-psoas-muscle-of-the-soul/
http://www.yogajournal.com/article/practice-section/the-psoas-is/


Avertissement: Cet article ne vise pas à fournir des conseils médicaux, de diagnostic ou de traitement.


© 2015 Waking Times, tous droits réservés. Pour obtenir la permission de réimprimer cet article contactez wakingtimes@gmail.com , ou l’auteur respectif.


Source : http://sain-et-naturel.com

_________________
Vous aimez le Forum ? Merci de cliquer sur le lien pour voter pour lui et pour nous  sunny




Dernière édition par PierreDeLune le Dim 29 Mai - 6:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PierreDeLune
Âme modérateur
Âme modérateur
avatar

Messages : 4547
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 43
Localisation : FRANCE pas loin du PARADIS

MessageSujet: Re: Le « Muscle de l’âme » pourrait être la source de votre anxiété et de votre peur    Dim 29 Mai - 6:49

14 postures pour vous guider dans le processus de l’ouverture du bassin






Suite à l’article  Le « Muscle de l’âme » pourrait être la source de votre anxiété et de votre peur voici comment ouvrir son bassin, car l’aine est l’endroit où notre corps stock toutes les émotions que l`on s’interdit de vivre : aussi bien les négatives que les positives.

Par Maitri Baraz


Le bassin est la zone du deuxième centre énergétique (Swadhisthana chakra). L’élément de ce centre est l’eau et la planète Lune. Cela pointe sur la gestion des liquides dans notre corps (lymphe, glandes, larmes) et nos états émotionnels. En travaillant sur le muscle ilio-psoas (qui assure le lien entre le bassin et la colonne vertébrale) on detoxifie cette zone et évacue l’énergie stagnante, y compris les mémoires émotionnels. Le bassin est aussi la zone liée à notre famille et enfance. Le travail avec ces postures à long terme peut donc harmoniser vos relations avec les parents, la capacité du pardon, de l’acceptation et de l’écoute.




La pratique de ces postures peut nous rendre très émotifs pour un certain temps, cela signifie seulement que la détoxification s’opère. Le corps et le psychisme intègre les impacts de la pratique sous 24h du moment de sa réalisation. Il est nécessaire d’en être conscient et de s’hydrater (boire de l’eau tiède et prendre un bain).


Vous pouvez faire l’enchainement complet une fois par semaine ou intégrer certaines postures dans votre pratique quotidienne. Le bija mantra Om Vam (le son semence du 2ème chakra) peut être chanté au début de la pratique ou mentalement pendant les postures.








VIRABHADRASANA II « la posture du guerrier »

Vira : héro
Bhadra : beau

– le genou plié ne doit pas dépasser l’angle de 90°
– les paumes tournées vers le bas (cela permet un meilleur ancrage)
– les pieds sont perpendiculaires l’un à l’autre
– les deux bras forment une ligne continue horizontale
– repoussez le sol avec les deux pieds à la fois pour ramener l’énergie vers le centre







DURGASANA « la posture de la déesse »

Durga : Mère Divine, déesse

– les talons sont orientés vers l’intérieur, les orteils écartés
– enracinez-vous physiquement et énergétiquement
– les épaules bien descendues, les bras à 90°
– le poids du corps au milieu pas trop en avant ni en arrière
– le cou allongé







UTTHITA TRIKONASANA « la posture du triangle étendu »

Utthita : extension
Trikona : triangle

– les pieds sont perpendiculaires l’un à l’autre
– repoussez le sol par le pied arrière
– ouvrez le bassin, augmentez cette ouverture avec chaque respiration
– dans cette posture imaginez que votre corps n’existe qu’en deux dimensions, aplatissez-vous au maximum







UTTHITA PARSVAKONASANA  « planche latérale »

Utthita : extension
Parsva : lateral
Kona : angle

– entrez dans la posture depuis Trikonasana (Triangle)
– le poids du corps se trouve sur le pied avant et la main mais le pied de derrière est également un point d’appui important, il est perpendiculaire à celui de devant
– éloignez le genou avec le bras
–  la tête est tournée vers le haut ou de face
– ancrez vous et sentez l’énergie produite suite à la pression convergente de vos cuisses







VYAGHRASANA « posture du tigre »

Vyaghr : tigre qui se réveille

– posture dynamique : levez la jambe à l’inspir, le genou vers le front à l’expir
– ouvrez la poitrine à l’inspir, courbez le dos à l’expir
– les deux bras tendus et perpendiculaires au sol
– 12 fois à gauche / 12 fois à droite







USHTASANA « posture du chameau »

Ushta : chameau

– entrez dans la posture en soutenant les lombaires avec les mains
– les deux cuisses parallèles et verticales
– les mains sur les pieds, qui sont posés à plat ou fléchis à 90°
– les épaules détendues, la tête relâchée
– pour sortir de la posture posez une main après l’autre sur le cœur et relevez vous en ramenant les coudes en avant







EKA PADA RAJAKAPOTASANA « posture du roi pigeon sur un pied »


Eka : un
Pada : pied
Raja : roi
Kapot : pigeon

– entrez en posture depuis Urdhva Mukha Svanasana (Chien tête en bas)
– le bassin tourné de face
– talon arrière pointe vers le haut
– le pied devant plus ou moins ressorti en fonction de la flexibilité
– poitrine ouverte, épaules descendues
– appuyez vous sur les bouts des doigts pour se tenir le plus droit possible







UTTAN PRISTHASANA « posture du lézard »

Uttan : en avant
Pristh : lézard

– entrez en posture depuis Urdhva Mukha Svanasana (Chien tête en bas)
– mains et pied de devant sont parallèles
– la ligne droite du cou continue celle du dos
– le pied derrière est sur la pointe
– vous pouvez aussi vous appuyer sur les coudes à condition de garder le dos droit







KONASANA « posture de l’angle ouvert »

Kona : angle

– pieds à 90°, jambes activés
– avancez avec la poitrine et non pas avec les épaules
– vous pouvez aussi vous appuyer sur les coudes







“JAMBE BEBE”

– le pied est fixé à l’intérieur du bras fléchi, le coude est tenu par l’autre bras
–  le mollet est le plus paralel au sol possible
–  les épaules ouvertes et parallèles au sol
– “bercez” le pied délicatement vers la gauche et vers la droite
– en gardant la meme position penchez-vous légèrement en avant à l’expire et déclinez-vous en arrière à l’inspire







MANDUKASANA « posture de la grenouille »


Manduk : grenouille

– le poids du corps sur les coudes et les genoux
– les chevilles touchent le sol, si possible les pieds se touchent
– bassin se place bien en avant des genoux
– attention à ne pas cambrer le dos et préserver les lombaires en gardant les muscles du dos activés
– la tête relâchée pour étirer la colonne vertébrale en longueur également







ARDHA SETU BANDHASANA « posture du demi pont »

Ardha : moitié
Setu : pont
Bandha : contraction, tension

– entrez en posture avec un inspire depuis la position allongée, avec les jambes pliées
– les pieds et les jambes sont parallèles
– les genoux sont pliés à 90°
– tirez le menton vers la poitrine
– le cou reste détendu
– exercer Mula Bandha (serrez les muscles du périnée)







ANANDA BALASANA « posture du bébé heureux »

Ananda : béatitude
Bala : bébé

– attrapez les parties externes des pieds
– les bras sont tendus
– la tête et le cou au sol
– genoux fléchis à 90°, jambes écartées au maximum
– balancez à gauche et à droite en gardant l’équilibre et en massant le dos







SUPTA BADDHA KONASANA« posture du papillon »

Supta : alongé, couché
Baddha : relié
Kona : angle

– le sacrum bien collé au sol
– les pieds joints au plus près du périnée
– si le fait d’approcher les talons vers le périnée fait lever les genoux, ne les approchez pas trop
– la sangle peut être fixé pour tenir les pieds
– ouvrez l’aine à chaque expire
– sortez de la posture doucement en rapprochant tout d’abord les genoux


Source : yoga-et-vedas.com


Source : http://sain-et-naturel.com

_________________
Vous aimez le Forum ? Merci de cliquer sur le lien pour voter pour lui et pour nous  sunny


Revenir en haut Aller en bas
 
Le « Muscle de l’âme » pourrait être la source de votre anxiété et de votre peur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un muscle cardiaque plus jeune que nous
» Le muscle le plus puissant du corps ???ET
» Le cerveau ne se ""muscle"" pas !
» Salin sur le muscle?
» le carré des Lombes- muscle IMPORTANT

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au delà du 5eme sens :: SANTE BIEN ETRE :: Infos santé-
Sauter vers: