Au delà du 5eme sens
Bonjour. Si tu as envie de nous rejoindre, n'oublie pas que tu as 72 heures pour lire les règles du forum, les signer impérativement et ensuite te présenter. Pour ta présentation, il te suffit de cliquer ici : http://www.audeladu5emesens.com/f4-presentation-des-nouveaux

Ton inscription te permet de voir l'ensemble..
Nous sommes ravis de ta visite ! À tout de suite !!!

Au delà du 5eme sens

Forum spirituel : Venez ici pour lire, échanger, parler de l'éveil et l au-delà...
 
Bonjour, pour voir l'ensemble du forum veuillez créer un compte... ensuite en tant que nouveau membre merci de signer la charte et de vous présenter dans les 72 h ! Merci beaucoup ! Bonne visite !

Partagez | 
 

 Nos dents nous parlent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PierreDeLune
Âme modérateur
Âme modérateur
avatar

Messages : 4547
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 43
Localisation : FRANCE pas loin du PARADIS

MessageSujet: Nos dents nous parlent   Mer 6 Jan - 13:29

Nos dents nous parlent






Elles ont une mémoire de l’existence


De par leur origine neurologique et leur structure cristalline, les dents sont d’incroyables vecteurs d’informations. Forte de cette vision holistique, l’énergétique dentaire part du principe que tout ce qui se passe en bouche impacte la globalité de l’individu. Soigner une dent devient un dialogue avec l’être tout entier.


Êtes-vous sur les dents ?


Douleurs posturales, troubles de santé, souffrances émotionnelles… vous êtes sur les dents ? Et si, précisément, les dents avaient un quelconque lien avec ces problématiques ? Bien davantage que de simples (et merveilleux) outils de mastication, les dents incarnent nos racines, concrètement et symboliquement. Notre potentiel de force de vie – notre mordant, pourrait-on dire !


Or, conformément à la vision scientifique occidentale matérialiste – qui se plaît à découper l’individu en morceaux quand il s’agit de le soigner –, la dentisterie s’est longtemps contentée de traiter exclusivement la dent et son environnement direct. Autrement dit, les caries et les problèmes parodontaux, avec le traditionnel cortège de dévitalisations, de poses d’amalgames et autres prothèses. Sans pour autant mettre de côté cet aspect et les progrès de la technicité, de plus en plus de dentistes constatent, dans leur pratique du fauteuil, la multiplicité des connexions énergétiques qui relient nos dents à notre santé, voire à notre biographie, et font alors le choix de se tourner vers l’énergétique dentaire.


Avec cette approche, on ne traite plus seulement la dent matière, mais on inclut ce soin dans une prise en compte holistique du patient. « La médecine dentaire a le devoir de ne pas s’arrêter au soin et à la prothèse, car s’il existe un organe de notre corps dont la santé de l’être tout entier est dépendante, c’est bien la dent. », clame Yves Gauthier, docteur en chirurgie dentaire, pionnier de cette approche globale de la dent et auteur d’un ouvrage phare, Les Dents-Lumière (disponible chez l’auteur : www.dentlumiere.fr). Richement innervées, les dents sont connectées directement au cerveau par un nerf crânien (trijumeau).


Pour mordre la vie à pleines dents


L’énergétique dentaire est donc exercée par des chirurgiens-dentistes qui s’engagent à soigner leurs patients autrement. « Cette pratique est basée sur l’indissociabilité des dents de la globalité du corps, tant sur le plan physique, biologique, qu’émotionnel. Autrement dit, on ne soigne pas que des dents dans une bouche. », souligne le Dr Catherine Rossi, chirurgien-dentiste spécialisée en énergétique dentaire et responsable scientifique de NatureBio Dental (site de référence sur le sujet).





En pratique, l’énergétique dentaire recouvre différentes facettes. Elle se situe dans l’interdépendance du corps avec l’univers et elle utilise, en complément des soins dentaires classiques, toutes les thérapeutiques naturelles (homéopathie, phytothérapie, aromathérapie, fleurs de Bach, compléments alimentaires, hypnose, acupuncture, etc.) afin d’optimaliser le traitement. Elle conseille une alimentation saine, de préférence biologique ; incluant l’importance de la mastication. « Nos dents sont faites pour mastiquer ! Si l’on continue à se nourrir massivement de hamburgers et autres aliments mous, il y a de forts risques que les générations futures souffrent d’agénésie – elles n’auront plus de dents. », alerte le Dr Rossi. La prise de conscience globale à laquelle convie cette approche porte une attention particulière à l’interrelation entre équilibre de la bouche en général et équilibre postural. « Mal de dos, mal de dents, dit-on ! Les ostéopathes affirment que 80 % des maux de dos et de cervicales auraient une origine dentaire. », fait encore remarquer le Dr Rossi.


Autre aspect de l’énergétique dentaire, et non des moindres : le choix de matériaux biocompatibles pour les soins dentaires. Du côté des patients, le besoin de base a également évolué. Responsabilisés quant à leur santé, ils sont de plus en plus nombreux à recourir aux médecines naturelles pour prendre soin d’eux. Pourquoi ne feraient- il pas de même chez leur dentiste ? « Les polémiques actuelles sur les toxicités diverses et multiples (mercure, aluminium, allergies croissantes, etc.) ne sont sans doute pas étrangères à cette évolution. Avec l’énergétique dentaire, c’est du bon sens qui revient », relève le Dr Rossi. Si cet accompagnement global gagne du terrain, tous les dentistes n’y souscrivent pas. « Certes, ils sont de plus en plus nombreux à se rendre compte du lien entre les dents et la santé (notamment concernant les articulations et le cœur), mais la lecture énergétique, émotionnelle et spirituelle des dents n’est pas encore admise par toute la profession », observe le Dr Rossi, qui a créé précisément une formation pour dentistes afin de transmettre ces principes holistiques.
Rétablir l’équilibre vibratoire


Schématiquement, la finalité de l’énergétique dentaire est de remettre le patient dans un contexte énergétique favorable, sur le plan dentaire mais aussi plus général. Dans cet esprit, elle se propose de reprendre tout ce qui n’est pas conforme pour transmettre cette énergie de vie : amalgames toxiques, couronnes mal taillées, etc. Mais elle n’accomplit pas pour autant de miracles ! Elle entremêle, donc, les techniques dentaires de pointe et l’accompagnement subtil avec les différents outils de l’énergétique dentaire (médecines naturelles, etc.).

Le fait est que nous sommes des êtres vibratoires, des êtres d’énergie.





Le fait est que nous sommes des êtres vibratoires, des êtres d’énergie. Notre corps vibre. Toutes nos cellules vibrent. La dent vibre aussi, tout naturellement ! « D’autant plus qu’elle est cristalline », précise le Dr Rossi. Problème : une dent dévitalisée perd sa vibration. Le conseil, en amont, est de faire pratiquer des contrôles réguliers chez son dentiste, sans attendre d’avoir mal, afin d’éviter toute dévitalisation, mais aussi de veiller à son alimentation et à effectuer un brossage adapté (qui est « le » point noir, semble-t-il, du soin dentaire, pour nombre d’entre nous !).


Mais si la carie atteint le nerf, énergétique dentaire ou pas, il n’y a pas d’autre solution que de dévitaliser la dent. « Il est parfois possible de sauver une dent qui présente les tout premiers signes de dégradation, grâce à l’homéopathie », tempère le Dr Catherine Rossi, mais en soulignant que ce n’est pas toujours le cas. Si le passage par la dévitalisation est inévitable, la prise en charge par la dentisterie énergétique veillera à utiliser des matériaux de comblement exempts au maximum de métaux lourds… même s’il est difficile, voire impossible, de trouver des matériaux qui en soient dépourvus à 100 %, « si l’on veut, en tout cas, qu’ils soient stables dans le temps et qu’ils assurent une parfaite étanchéité », précise le Dr Rossi. On évitera notamment le cadmium, connu pour sa toxicité.


La spécificité de l’énergétique dentaire est d’utiliser généralement de la poudre d’opale, une pierre précieuse, mélangée à de la gutta-percha, une gomme issue du latex naturel, connue pour ses propriétés isolantes et adhésives. « Mais il y a gutta et gutta : il en existe avec cadmium et sans cadmium. On mélange donc la poudre d’opale au ciment de scellement et à la gutta (sans cadmium). Ce traitement stimule la cicatrisation osseuse et permet même de recréer de l’os – ce qui nécessite parfois le traitement des gencives, en parallèle. »


Point essentiel : avec ce type de traitement, la dent dévitalisée retrouve une vibration, comme si elle était vivante. Comment le vérifier ? Grâce, semble-t-il, au ressenti subtil du pouls de Nogier (RAC ou réflexe auriculo-cardiaque) : « En plaçant un doigt sur l’artère qui passe au niveau du poignet, on sent les battements du cœur. L’autre main est placée au niveau des dents (mâchoire inférieure). À certains endroits, je peux ressentir qu’il y a un effondrement du pouls cardiaque, vibratoire. Je peux alors vérifier sur la radio à quelle(s) dent(s) cela correspond. Sur les dents dévitalisées, on constate un effondrement du pouls, mais si elles ont été soignées avec l’opale, il n’y a plus d’effondrement. », explique la spécialiste. L’énergétique dentaire insiste sur l’aspect de la prévention, mais elle ne peut pas éviter tous les problèmes dentaires. Elle permet cependant aux personnes de vivre au mieux les soins dentaires, afin de pouvoir ensuite passer à autre chose. «  Une personne qui a dix couronnes en bouche, on ne peut pas dire qu’elle n’aura plus de problèmes, mais cet accompagnement holistique et cette prise de conscience globale vont transformer son comportement et impacter positivement sa vie quotidienne. Les gens qui sont suivis en énergétique dentaire gagnent en confiance, en force de vie, en autonomie existentielle et en responsabilité. Ils mordent la vie à pleines dents. », partage le Dr Rossi.
Quand les dents ne mâchent pas leurs maux


Plus subtilement, l’énergétique dentaire peut questionner la symbolique dentaire et décoder ce que les dents ont à nous dire.


La pathologie est alors considérée comme le langage de la dent.





La pathologie est alors considérée comme le langage de la dent : le moyen qu’elle utilise pour venir nous parler de notre inconscient. « Si une personne se casse une dent, la dent vient en quelque sorte (lui) poser une question : que s’est-il passé sur le plan émotionnel dans les jours qui ont précédé ? » Dans leur apparence, leur agencement, leurs problématiques, les dents sont le réservoir subtil de nos souffrances émotionnelles, familiales, transgénérationnelles. À condition de parvenir à « lire » ce que ces messagères ont à nous dire ! C’est là qu’interviennent le décodage et la symbolique dentaires, pour lesquels chaque dent est en relation avec une émotion. Cette « lecture » se pratique en bouche, mais aussi à partir de la radio panoramique. Prenons un exemple : la deuxième prémolaire en bas à gauche vous fait mal ? « Sur le plan de la psychologie familiale, cette “dent de la cohérence”, par sa pathologie, parle d’un hiatus entre ce que l’on veut vraiment et ce que l’on a dans sa vie. », éclaire le Dr Rossi. Portés par quelques praticiens qui ont pu observer et formaliser, au gré de leur pratique, les liens sensibles qui se tissent entre les dents et l’inconscient, le décodage dentaire s’avère tout autant un outil de connaissance de soi qu’une thérapeutique des pathologies buccodentaires.

Pour le Dr Christian Beyer, l’un des spécialistes à qui l’on doit ce concept, la carie est un «échec d’adaptation verbale au monde ».


Sans ignorer qu’en observant du tissu carieux on y découvre des bactéries, la carie aurait donc des origines psycho-émotionnelles et serait le signal d’un ressenti non entendu, non exprimé. « C’est dans les dents que se lit le grand livre de la vie. Le cristal peut en effet mémoriser et transmettre des milliards d’informations. La dent, cristal vivant, se révèle l’instrument à même de délivrer les secrets d’une vie enfouie sous des voiles de souffrance », précise-t-il. Auteur de La Nouvelle Interprétation de la carie, il souligne que s’il y a trente-deux dents dans une bouche, la carie peut apparaître en plusieurs points d’une même dent, menant à plus de cent quatre-vingt-dix caries possibles sur la denture humaine. Chaque localisation est aujourd’hui établie comme étant en lien avec un aspect précis de la psychologie humaine ; ce filtre par lequel un individu entre en relation intime avec son environnement.


Selon le Dr Michelle Marques, autre spécialiste de la symbolique dentaire, « décoder les dents entraîne des répercussions sur toutes les énergies du corps ». Par sa lecture dentaire spécifique, elle propose un modèle de correspondance qui permet de relier un plan (celui de la dent malade, le plan physique) à un autre plan (celui de l’être malade, le plan des relations héréditaires, transgénérationnelles). Tout l’enjeu est donc de se mettre à l’écoute de nos dents. Mot pour maux, dent pour dent.

Corine Anselme
pour l’INRESS


Ouvrage du Dr Christian Beyer :

La nouvelle interprétation de la carie du Dr Christian Beyer – éd. Chariot d’Or
Les origines psycho-émotionnelles par le décodage dentaire





La carie a longtemps été attribuée à un excès de sucre, une mauvaise hygiène dentaire ou au poids de l’hérédité. Or cela n’a jamais été démontré. Nombreux sont les individus qui se voient touchés par la carie tout en ayant une hygiène et une alimentation adaptées. Alors, comment comprendre la carie ? « La carie est un échec d’adaptation verbale au monde. » Voilà la conclusion à laquelle ont conduit plusieurs années de travail sur le phénomène carieux. S’il y a trente-deux dents dans une bouche, la carie peut débuter en plusieurs points distincts d’une même dent, menant à plus de 190 caries « classiques » possibles sur la denture humaine. Chaque localisation est aujourd’hui établie comme étant en lien avec un aspect précis de la psychologie humaine, ce filtre par lequel un individu entre en relation avec son monde environnant. La dent se place à l’orifice de l’extériorisation de la parole, du verbe. Certes, lorsque « je pense, je suis » ! Mais si « je ne parle pas, je n’existe pas » au sein du monde Ce « je » qui ne cesse de parler dans notre tête veut exister, être entendu, se dire ! Cet ouvrage permet de se réapproprier notre responsabilité face au phénomène de la carie afin de ne plus la vivre comme une punition ou une malédiction. Nous sommes acteurs de notre santé et responsables de ce que nous refoulons profondément en nous. Chaque carie est un signal de ressenti non entendu, non exprimé et cet ouvrage nous rend le pouvoir de devenir « qui » nous sommes.


Vous pouvez reproduire librement cet article et le retransmettre, si vous ne le modifiez pas et que vous citiez la source : www.energie-sante.net


© 2015, Recherche et transmission par Michel / Arcturius.
Partager en toute liberté en citant la source et Les Chroniques d’Arcturius


Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors servez-vous en!


Source : http://www.arcturius.org/
Revenir en haut Aller en bas
 
Nos dents nous parlent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ils nous parlent entendons nous ?
» NOS DÉFUNTS NOUS PARLENT ??? ATTENTION !
» "Les morts nous parlent" de père François Brune
» Nos guides nous parlent
» Nos dents nous parlent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au delà du 5eme sens :: SANTE BIEN ETRE :: Infos santé-
Sauter vers: